Comprendre vos plannings d’entraînement : Partie I

La méthode innovante de votre coach Éric Lacroix se base sur un équilibre entre 4 types de blocs d’entraînements : développement, spécifique, affûtage et régénération. Cet équilibre se retrouve autant sur les séances hebdomadaires que sur la durée totale de vos plans. Il est essentiel à la fois de stimuler votre organisme et de lui permettre de récupérer pour une meilleure assimilation des différentes séances proposées.


Les 4 types de Blocs :
- Blocs de développement : l’objectif est le développement de votre potentiel aérobie et des qualités de base pour préparer des compétitions. On y travaille donc l’intensité de course, le temps de maintien, l’endurance et la préparation musculaire.

- Blocs spécifiques : l’objectif est de vous faire progresser sur des points spécifiques tels que la vitesse ascensionnelle, l’aisance des enchaînements montée/descente, l’endurance en côte longue et les variations d’allures.
- Blocs d’affûtage : l’objectif est de vous préparer spécifiquement les jours précédents une compétition en travaillant des points précis lors d’une séance intensive légère. Ces séances seront courtes et qualitatives.
- Blocs de régénération : l’objectif est la récupération (active ou totale) entre les différents blocs de travail (développement, spécifiques, affûtage) toutes les 4 semaines des plans d’entraînement. Cette régénération participe également à la récupération mentale et permet de se ressourcer.

Les 4 types de séances hebdomadaires :
- Intensité courte : des séances d’Interval Training (IT) avec du travail court sur du plat ou en côte. Ces séances vont vous permettre d’améliorer votre capacité cardio-respiratoire et votre capacité d’accélération (I comme Intensité).
- Intensité soutenue : des séances d’Interval Training (IT) avec du travail plus long sur du plat ou en côte. Ces séances vont vous permettre d’améliorer votre temps de maintien en course qui est essentiel en Trail (S comme Soutenu).
- Renforcement musculaire : ces séances doivent vous permettre d’être plus solide et de pouvoir résister à la fatigue musculaire et articulaire que vous allez rencontrer sur les sentiers (R comme Renforcement).
- Endurance longue : sur route, dans les sentiers ou en montagne, ces séances vous aideront à tenir la distance et surtout à vous préparer mentalement sur des efforts longs (E comme Endurance).


Bien sûr vous pouvez ajouter des séances dans votre semaine, et nous vous le proposons parfois, avec des sorties en vélo notamment. Vous pouvez aussi nager, randonner, skier, dès l’instant où ces sorties sont réalisées sans volonté d’intensité élevée et qu’elles n’entravent pas le processus d’entraînement, à savoir ajouter beaucoup de fatigue à votre planning. Dans le vocabulaire de l’entraînement, on appelle cela polariser ce qui veut dire répartir les charges au mieux (entre la quantité et la qualité). Dans ce sens, il est conseillé de faire environ 80% de sorties longues et 20% de séances d’intensité.





1/ Le ressenti de l'effort (RE)
2/ Comprendre vos plannings d'entraînement (Partie I)
3/ Comprendre vos plannings d'entraînement (Partie II)
4/ Pour aller plus loin


 eric