Réussir sa saison de Trail : Article I

I - L'entraîneur

Parvenir à réaliser ses objectifs que l’on soit débutant ou expert, voire d’accéder à un meilleur niveau demande de la part de l’athlète comme de l’entraîneur une part de créativité. Apporter du nouveau peut s’avérer même déterminant pour un entraîneur en quête de résultats. Seulement la créativité ne s’apprend pas, elle apparaît le plus souvent de façon alchimique lorsqu’un certain nombre de conditions sont réunies avec notamment une bonne connaissance des principes de planification de l’entraînement.




S’entraîner est un vrai casse-tête, et au-delà des démarches scientifiques c’est même tout un art qui nous apporte parfois quelques belles surprises. Aussi il est souvent nécessaire de ne pas s’enfermer dans des schémas réducteurs en se positionnant notamment dans une posture irréversible, sans vouloir comprendre la réussite comme l’échec. Il est donc plutôt souhaitable de s’interroger sans cesse sur nos méthodes d’entrainement et d’en découvrir toutes les subtilités car nous travaillons sur de l’humain, qui est un être complexe et capable de grandes adaptations. 


La capacité de l’entraîneur à imaginer ou à découvrir une solution originale à un problème donné relève d’un savoureux dosage. Associée à la recherche de connaissances scientifiques, la créativité permet de mettre en oeuvre des techniques nouvelles, des exercices innovants qui sont souvent bénéfiques à l’ensemble de la communauté. Les entraîneurs sont en quelque sorte les artisans de l’effort et doivent peaufiner une oeuvre parfois très complexe. Ainsi, être créatif ne signifie pas seulement inventer. C’est également avoir la possibilité de s’adapter autant à l’imprévu qu’à la contrainte présente. 


De nombreux entraîneurs de tous niveaux utilisent déjà ces principes de manière inconsciente. D’autres, plus audacieux, en quête permanente de "nouveau", s’exposent en naviguant dans un univers inconnu. L’unique facteur commun étant qu’ils ne le font jamais sans but, sans enjeu. En effet, nul vent n’est favorable pour celui qui ne sait où il va. Cette recherche de l’idéal d’entraînement pour le coureur de Trail permet donc de conserver intact le plaisir de la pratique qui est le facteur le plus puissant de progrès et de longévité. Tout comme chez les athlètes, le plaisir de découverte et de création est un moteur essentiel chez les entraîneurs.


Article I - L'entraîneur

Article II - Entraîner c'est planifier

Article III - Modèles traditionnels de planification : méso, macro et micro-cycles

Article IV - Modèles de l’entraînement par blocs de Vladimir Issurin

Article V - Modèles de l’entraînement polarisé





 eric